Histoire du tournoi

Ethias Trophy 2007, L’année de l’Evolution

Ethias Trophy 2007, L’année de l’Evolution

Après deux années de travail , l’Ethias Trophy figure déjà dans le top 10 de sa catégorie. Mais son comité d’organisation et ses partenaires ne comptent pas se reposer sur leurs lauriers et continuent à voir plus grand. Non seulement, le tournoi se voit doté d’une directrice de renom : Dominique Monami, mais tous les acteurs continuent leurs démarches pour affiner leur organisation et leurs installations. Aussi, deux nouvelles activités viennent embellir le tournoi avec la journée des Entraîneurs et l’Entreprise Day.

De plus en plus connu et apprécié des joueurs, le tournoi va accueillir à nouveau un tableau prestigieux avec des joueurs internationaux tels qu’Andrei Pavel (Rou), Ernests Gulbis (Lat), Victor Troicki (Srb), Gilles Muller (Lux), Andrey Golubev (Rus) et bien sûr toutes nos vedettes belges : Olivier et Christophe Rochus, Steve Darcis, Xavier Malisse, Kristof Vliegen, Dick Norman.

Le vainqueur sera la première tête de série, Ernests Gulbis, contre la troisième tête de série, notre compatriote Kristof Vliegen. Le match sera serré, mais restera à sens unique (7-5 6-3). Ce joueur Letton au service impressionnant, en première comme en deuxième balle, gagnera le tournoi sans perdre un set durant toute la semaine. Déjà redouté lors de sa venue à Mons, il a continué sa progression depuis sa victoire (meilleur classement le 04/08 /2008 avec une 38ème place ATP) et surtout malgré son jeune âge, il a battu des joueurs tels que Novak Djokovic, Dmitry Tursunov, James Blake ou encore Mario Ancic… En 2008 à Wimbledon, alors que Raphael Nadal devait le rencontrer au deuxième tour, l’Espagnol avait dit : « je ne pouvais pas plus mal tomber en ce qui concerne le tirage au sort si tôt dans le tableau… » Raphael Nadal remportera ce match et le tournoi cette année là, mais le letton restera avec Roger Federer, le seul a avoir pu prendre un set à l’espagnol(1). Au début de vingtaine aujourd’hui, Ernests Gulbis a encore un très bel avenir tennistique devant lui et nous espérons le voir à nouveau un jour à L’Ethias trophy.

En double, ce sont deux paires non tête de série qui s’affrontent. Filip Polasek (Svk) et Tomaz Bedanerek (Pol) qui sortent vainqueur d’un match indécis jusqu’à la dernière balle contre la paire Philip Petzschner (Ger) et Alexander Peya (Aut) sur le score de 6/2 5/7 10/8.

(1) Gulbis va perdre sur le score de 5/7 6/2 7/6 6/3. Federer, lui, prendra 2 sets à son adversaire dans cette finale mythique qui se termine sur le score de 6/4 6/4 6/7 6/7 9/7.

Retour