News

EN DIRECT DE L'ETHIAS TROPHY – Oxygène, un vent nouveau dans le monde du tennis

Publié le 01 octobre 2009
EN DIRECT DE L'ETHIAS TROPHY – Oxygène, un vent nouveau dans le monde du tennis

Coup de projecteur sur une marque intuitive et intelligente, Oxygène, partenaire de l'Ethias Trophy depuis quelques années.

Mais Oxygène, c'est bien plus qu'une marque de sportswear très tendance: c'est devenu un véritable statut.

Il suffit de voir la folie d'achat qui s'est emparée du public, qui se presse en masse au stand d'Oxygène au Lotto Mons Expo, pour comprendre que cette enseigne a réussi à faire ce que plein d'autres n'ont pas su:  créer des moments d'émotion particuliers entre une marque et ses clients.

Sur l'Ethias Trophy, tout le monde veut désormais arborer le logo Oxygène sur son vêtement, et c'est devenu presque un must que de porter sur soi le petit carré vert, synonyme de classe et de distinction. Cette Oxygène-mania ne lasse pas de surprendre.

La marque française d'origine, existait depuis 1984, nous explique Michel Monsoeur, un des responsables d'Oxygène Sport International. Mais nous lui avons donné une nouvelle vie il y a cinq ans, et on peut dire qu'elle est réellement en plein essor depuis deux ans.

Notre première clientèle était exclusivement les clubs et collectivités publiques, mais devant la frénésie du public, nous avons dû mettre en place des shops et de la vente en ligne pour répondre à la demande.

Mais comment expliquer que la marque ait dépassé les frontières, et s'exporte en France, Hollande, et dès la fin de l'année aux USA ?

C'est grâce à Christophe Rochus ! Il a signé un accord avec nous alors qu'il était classé 33ème joueur mondial, et comme il voyage partout, et que les vêtements sont très solides et très beaux, tout le monde lui a demandé où se les procurer !

Actuellement, la marque s'arrache effectivement à Paris, et dans le reste de la France, nous commençons en Hollande, et serons aux USA dès le mois de décembre.

A l'heure où sonne la crise, l'enseigne vient donner un bol d'oxygène à l'économie de la Wallonie.

Et paradoxalement, cet engouement peut s'expliquer: quand on se recentre sur l'essentiel pour économiser sur le superflu, on préfère acheter un vêtement solide de bonne marque et de bonne facture plutôt que deux produits identiques de moindre qualité qui vont s'abîmer plus vite.

Pas mal de nos joueurs semblent l'avoir compris, et seraient sur le point de rejoindre la marque au carré vert.

Bon vent, Oxygène !

Infos sur http://www.oxygenesport.com

Marc Nialou

Les chroniques de l'Ethias Trophy

Photo  2,  3 et 4, d'après des photos de Philippe Buissin, recolorisées (tous droits réservés).

Retour